Articles

Vous trouverez ci dessous des articles concernant notre passion commune.

Entrainement : une bonne méthodologie

entrainement

Entrainement : une bonne méthodologie

Le golf est le seul sport où la zone d’entrainement n’est pas la même que la zone de compétition. ll est donc essentiel de se rapprocher au maximum des conditions de compétition au cours de son entrainement.

Il n’est donc pas si absurde de voir des joueurs de haut niveau s’entrainer plus longuement sur le parcours que sur les zones de practice. Cependant, la répétition étant importante pour ancrer la gestuelle, le practice reste la zone appropriée pour répéter ses gammes, sauf si vous jouez sur un golf où vous êtes très peu de membres et donc ne gênez personne sur le parcours.

Donc pour la plupart des golfeurs qui vont s’entrainer plutôt au practice, je vais vous donner mon point de vue sur ce que doit être un bon entrainement.

L’entrainement doit comporter 4 étapes pour être performant :

1 – L’échauffement

Celui-ci doit durer au minimum 10-15 minutes et se composer de 3 étapes (échauffement cardio-vasculaire, articulaire et neuro-musculaire), il doit se faire sans club. Je ferai un article sur l’échauffement pour vous donner plus de détails.

Finissez votre échauffement avec quelques coups d’essai avec 1 ou 2 clubs, ou un club lesté, puis commencer à taper quelques balles avec un club ouvert pour le long jeu ou autres clubs pour un autre secteur de jeu.

2 – L’évaluation

Une fois échauffé, il faut que votre entrainement commence par une évaluation du coup que vous voulez travailler. Par exemple, vous voulez vous entrainer aux balles en draw (effet droite / gauche pour un droitier) avec votre fer 5, commencez par une évaluation, 10 balles à jouer avec votre fer 5 qui doivent démarrer à droite pour terminer sur l’objectif défini. Une fois les 10 balles jouées, comptez le nombre ayant effectué la trajectoire voulue.

Cette évaluation vous donne un état des lieux de votre niveau sur le coup en question.

3 – Les gammes

Après l’évaluation effectuée, la partie technique de votre entrainement commence. Durant cette étape, vous devez travailler le coup d’un point de vue technique dans le but de le réaliser plus régulièrement. Bien sûr, ce travail doit être validé auparavant par votre entraineur ou pro ; en cherchant seul, vous mettrez plus de temps et la qualité de l’entrainement sera moins bonne. Si on reprend l’exemple du draw, pour travailler les gammes, vous pourrez utiliser une des 3 méthodes (mécanique, sensitive, ou grip) et la répéter avec les ajustements nécessaires à augmenter le degré de réussite.

Cette étape peut être plus ou moins longue selon le travail à effectuer, cependant privilégiez le travail qualitatif au quantitatif.

4 – La validation

Un bon entrainement doit se clôturer à chaque fois par une validation, c’est le moment de se rapprocher des conditions de jeu d’un point de vue mental.

Vous devez, à la fin de l’entrainement, vous donner un objectif plus élevé que le résultat obtenu lors de l’évaluation, avec comme règle de ne pas terminer l’entrainement si cet objectif n’est pas atteint.

L’objectif doit être ambitieux mais pas non réalisable car vous allez vous décourager.

Par exemple, lors de l’évaluation vous avez réussi 4 draw sur la cible, pour la validation, votre objectif sera de réaliser 6 draw finissant sur la cible pour 10 balles jouées. Tant que l’objectif n’est pas atteint, vous devez continuer.

C’est à ce moment que l’on peut retrouver les conditions de jeu car vous avez un droit à l’erreur limité, comme sur le parcours.

 

La dernière étape est souvent oubliée lors de l’entrainement, cependant il s’agit de la confirmation d’un bon entrainement.

Je vous incite donc à utiliser cette méthodologie lors de vos entrainements pour une efficacité maximum.

N’hésitez pas si vous avez des questions.

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur google

Suivez-moi

© 2019 All Rights Reserved - fait par r1-website.com en 🇫🇷.